Pressions sur l'environnement 

<<Précédent Suivant>>

Teneur en nitrates des eaux dans les réseaux communaux de distribution en 2002.

Teneur en nitrates des eaux dans les réseaux communaux de distribution en 2002.

L’approvisionnement des usagers en eau potable est confronté à des pressions influant sur sa qualité, son prix et générant des craintes et méfiance envers l’eau distribuée.

La dégradation effective de la qualité de la ressource

L’apparition de nouvelles molécules, les rejets industriels, agricoles et les eaux usées mal épurées parfois au contact de la ressource, peuvent perturber sa qualité et imposer des traitements onéreux.

L’organisation des réseaux

La longueur des canalisations peut augmenter les temps de transport et exposer l’eau à des dégradations de qualité. Les matériaux utilisés peuvent modifier son goût ou exposer l’eau à des sources de pollution. Il existe encore en 2005 des branchements en plomb.
L’importance du maillage nécessaire pour permettre des solutions alternatives en cas de rupture de canalisation augmente la longueur des réseaux, et par conséquent ces risques.

La dégradation des équipements

Des fuites apparaissent parfois sur les réseaux. Elles génèrent des pertes et mettent en contact l’eau potable avec des sources de pollution. Le gestionnaire est alors conduit à traiter davantage l’eau en augmentant la présence de chlore, afin de s’assurer qu’une eau en quantité suffisante et de qualité conforme arrivera à l’abonné. Cette pratique peut avoir une incidence sur le goût de l’eau. La corrosion des canalisations, notamment par le transport d’une eau trop douce, peut entraîner une augmentation de la teneur en métaux dans les eaux distribuées.

Une eau "dure" permet un apport de calcium et de magnésium nécessaire à une bonne alimentation mais comporte un risque d’entartrage des canalisations, de l’électroménager (ex. : machine à laver, lavevaisselle), des chauffe-eaux.

Méfiance envers l’eau du robinet

En raison du goût parfois chloré ou de la dureté de l’eau, de nombreux foyers préfèrent acheter pour la boisson de l’eau en bouteille, pourtant en moyenne 300 fois plus chère que l’eau du robinet.

Pesticides et produits apparentés dans les réseaux communaux de distribution en 2002.

Pesticides et produits apparentés dans les réseaux communaux de distribution en 2002.

Bactériologie des eaux par réseaux communaux de distribution en 2002.

Bactériologie des eaux par réseaux communaux de distribution en 2002.

Le front de taille d’une carrière - ici à Vigny, dans le Vexin français - met à jour le sous-sol calcaire valdoisien, à l’origine de la "dureté" de l’eau potable dans certaines communes.

Le front de taille d’une carrière - ici à Vigny, dans le Vexin français - met à jour le sous-sol calcaire valdoisien, à l’origine de la "dureté" de l’eau potable dans certaines communes.

<<Précédent Haut de page Suivant>>